Anger management : comment communiquer en couple ?

colère communiquer coupleOn nous parle beaucoup de communication et d’anger management, ou pour les plus francophones (et francophiles !) d’entre-nous, de gestion de la colère en entreprise, et moins en couple.  Pourtant, vous comme moi, nous savons que nous avons plus facilement la voix haute en famille ou avec des proches, qu’au travail. Qui ose hurler sur ses collègues de bureau, dans un open-space, avec tous les yeux rivés sur vous ?

Gestion colère communication en couple

La colère est saine.  Elle souffre de la mauvaise réputation de « ne rien résoudre ».  Je pense au contraire qu’elle permet de faire surgir nos insatisfactions.  La colère est saine car elle nous amène à modifier notre environnement pour s’y sentir bien.

En couple, la colère permet de se recaler avec l’autre pour être sur la même longueur d’ondes.

Apprendre à se connaître 

Peut-être êtes-vous comme moi, quand j’ai faim, je suis super ronchonne !  C’est pas le moment de me gonfler, je pars au quart de tour !  Il y a, me semble-t-il, des causes physiques à la colère.  Cela peut être le stress pour d’autres, le manque de sommeil ou bien encore des situations de manque type régime amincissant ou arrêt du tabac.  Comprendre que l’on est plus sensible aux insatisfactions à certains moments permet de relativiser.  A se dire : « est-ce que je me serai énervée si j’avais le ventre rempli ? » permet d’estimer si votre colère est raisonnable et légitime, ou si elle est exagérée et inutile.

 

Déterminer la cause de sa colère

Mais aussi, il est important de noter les causes de votre colère.  Non, ce n’est pas une personne, même si vous êtes en colère après lui/elle.  Ce sont vos émotions les causes : vous vous sentez non-respecté(e), vous vous sentez piégé(e), vous vous sentez trahi(e), vous vous sentez surpassé(e), contrôlé(e), vulnérable …

Exemple : quand une voiture roule à 40km/h, je suis en colère après cet incapable (<- vous sentez ma colère ? hehe) mais la cause de ma colère, c’est de me sentir piégée, je ne peux pas le doubler, je ne peux pas me sortir de cette situation qui m’insatisfait, qui me gêne.

Vous allez me dire « oui, bon, la cible, la cause, pfff du pareil au même ».  Et bien pas exactement.  La cause va vous permettre de comprendre comment régler le problème.

 

Communiquer

communiquer en couple

En couple, le truc sympa c’est le mot clé.  Déterminez avec votre partenaire un mot clé ou une expression.  A quoi ca sert ? A l’un de signaler à l’autre qu’il ressent sa colère.  Soit à l’autre de signaler qu’il est en colère.  Le cas m’est arrivé hier.  La cible de ma colère : mon partenaire :) normal ! La cause de ma colère : la peur de faire une erreur.  La condition physique : le stress.  Mélangé le tout et vous obtenez une phrase choc, sur un ton bien agressif.  Réaction de mon partenaire : mot-clé.  Je prends une respiration et je m’excuse. « Désolé, c’est vrai je suis énervée. »

Et on s’arrête là ?

Bien sur que non.  Comme je le disais en début, la colère est saine car elle fait ressortir vos insatisfactions pour que vous puissiez les gérer.  Alors comment ?

 

Gérer sa colère

Il est très très important (et cela requière un travail sur soi) de comprendre que libérer sa colère, ce n’est pas HURLER sur sa cible, lui causant peine et ressentiment.  Libérer sa colère, c’est littéralement la libérer, la laisser s’en aller, comme elle est venue.  Ca commence par une grande respiration, annoncer que oui, on est en colère, puis déterminer la cause.  Parfois entre les deux, si on s’est laissé surprendre par sa colère, on rajoute l’étape de l’excuse.

Ca ressemble à ça « ffffssssssssssssss désolé mon amour, c’est vrai je suis en colère, telle situation me stresse et en  faisant cette action, tu (<- c’est lui la cible de ma colère puisqu’il a causé l’insatisfaction) m’a causé telle frustration ».  Ok, maintenant c’est dit.  Alors on nous dira dans les manuels américains qu’il faut protéger les feelings des uns et des autres, qu’il faut pas accuser avec l’utilisation du « tu as fait ça ».  Je suis personnellement pas d’accord, je crois que quand c’est dit avec beaucoup de douceur, l’autre peut comprendre sa responsabilité.

Maintenant que la communication est ouverte, il faut régler le problème.

Alors deux choses : soit on est énervé pour des brindilles parce qu’on a faim, sommeil, trop de pression, le manque …. soit on est énervé pour une bonne raison.  Cas 2 : il faut régler le problème.

Et là, c’est un grand moment de communication, qui commence en ayant bien déterminé la cause de la frustration.

 

Allez courage !  C’est pas simple de résister à l’envie d’envoyer des petits piques, mais c’est tellement inutile et destructeur :(

 

The following two tabs change content below.
Voyageuse, entrepreneure et professeur de yoga, Cindy parcourt le monde avec son blog et son tapis de yoga sous le bras. Retrouvez ses conseils de yogi sur My Zen Yoga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge