Savon de Marseille : un patrimoine à la merci de l’industrie

Réglementé depuis le XVIème siècle, sous Louis XIV, le savon de Marseille fait aujourd’hui face à une large concurrence.

Savon de Marseille

En effet, si la méthode de fabrication est contrôlée, son origine (Marseille) et sa composition (huile d’olive). En 2012, la création d’une IGP (Indication Géographique Contrôlée) a été voté au Parlement. Pour autant, la pépite de Marseille n’est pas sauvée. Cela évite notamment à des Maîtres Savonniers de baptiser leur savon « de Marseille » alors qu’il s’agit d’un savon d’Asie ou de Turquie, coloré et conditionné en France.

Les faux savons : comment différentier la qualité marseillaise

Si son origine peut désormais être défendue, sa composition est aujourd’hui menacée par l’industrie de la cosmétique et notamment de l’Occitane de Provence et d’autres laboratoires. C’est pourtant sa recette traditionnelle, sans colorant, sans parfum, sans additif chimique et sans conservateur qui font la renommé de ce savon hypoallergénique et bactéricide. Il contient uniquement un minimum de 72% d’huile d’olive (Pur végétale – pas de graisse animale comme le suif), de l’eau et de la soude. Les lobbys cosmétiques souhaiteraient voir changer cette composition avec notamment l’ajout d’huile de palme.

Sans compter que certains jouent de la crédulité des consommateurs. A l’image d’Activia, qui auparavant nommé Bio, pouvait laisser penser qu’il s’agissant de yaourts au lait biologique, le Petit Marseillais laisse planer le doute. Pourtant, en regardant la composition du savon Petit Marseillais, on se rend compte qu’il s’agit d’un faux savon de Marseille : de l’huile de palme, de l’Ethylène-Diamino-Tétra-Acétate (polluant), du tetrasodium etidronate (polluant également) et un  hydrocarbure composant de nombreuses huiles essentielles. Rien à voir avec le traditionnel Savon de Marseille.

Sauvons le savon de Marseille : signez la pétition

Ce savon, c’est la fierté de Marseille, mais c’est aussi un joyau pour votre peau (100% naturel) et pour la planète (100% biodégradable). Mais pour acheter bien, il faut pouvoir être bien informé. Si les laboratoires de cosmétiques obtiennent gain de cause, tous savons quel qu’il soit pourra être estampillés « Savon de Marseille » bien qu’il soit fabriqué sans huile d’olive et bien loin de Marseille. Aidez à sauver le patrimoine français en signant la pétition : Protégeons le vrai Savon de Marseille !

The following two tabs change content below.
Voyageuse, entrepreneure et professeur de yoga, Cindy parcourt le monde avec son blog et son tapis de yoga sous le bras. Retrouvez ses conseils de yogi sur My Zen Yoga

3 réponses à Savon de Marseille : un patrimoine à la merci de l’industrie

  1. Bonjour, il y a une faute d’accord au debut de l’article : « coloré et conditionné ».

  2. C’est terrible tous les produits chimiques que l’on ingère, soit en les mangeant soit en les mettant sur notre peau ! Rien ne vaut le #SlowCosmetic le tout homemade 🙂
    Laurent Articles récents…Organiser ses vacances à PalawanMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge