Sur la route avec Estelle Videotrotter

Sur la route avec Estelle de Videotrotter

Rencontre avec Estelle, vidéographe hors-norme qui est partie à la découverte du monde avec tout son matos sous le bras. On ne parle pas ici de vidéos go-pro des Tourdumondistes. Estelle, à travers son vlog, nous fait découvrir un autre visage de la Thaïlande, celui que l’on découvre quand on y passe plus de deux semaines en touriste.
Videotrotter blog

Qui es-tu et que fais-tu dans la vie ?

Je suis Estelle, j’ai 35 ans, je suis vidéaste depuis 10 ans environ, je me considère aujourd’hui comme vidéotrotteuse … C’est à dire qu’il y a deux ans, je suis partie caméra, pieds, micros, ordi et tout ce qu’il faut pour bien travailler, dans une aventure, qui je ne pensais pas allait m’emmener là où j’en suis aujourd’hui, presque deux ans et demi plus tard….

J’avais envie de changer d’air, je ne voyais plus de perspectives d’évolution professionnelle et personnelle à Toulouse (ville dont je suis originaire). Je savais qu’au cap de mes 33 ans, je devais me poser certaines questions : « Devais-je faire le choix d’une carrière ? » (Et devoir alors déménager à Paris, seul endroit qui regroupe la production audiovisuelle en France) ou : « Dois-je privilégier ma qualité de vie?? » (Et à ce compte là, plutôt rester dans le sud de la France) ?

De toutes manières, j’avais perdu le goût pour mon travail (qui était en l’occurrence mon seul moyen d’expression et ma seule passion). J’avais besoin d’un coup de fouet et d’un élan nouveau pour me refaire plaisir à faire de l’image… Comme vous pouvez le constater, en crise de la trentaine totale, célibataire, sans enfants, je décidais alors d’aller faire un petit voyage en Thaïlande (pays qui je ne sais pas trop pourquoi, m’avait toujours attiré) avec une copine, afin de prendre un peu de recul et réfléchir à une décision concernant le cours de ma vie… Je ne sais pas pourquoi j avais toujours été attirée par ce pays… Ca devait être prémonitoire…

Qu’as-tu appris pendant ton séjour en Thaïlande ?

Ce que j’ai appris c’est découvrir un autre rythme. J’ai toujours été quelqu’un de plutôt dynamique et très speed… J’ai eu à prendre sur moi dans bien des circonstances et j’ai appris à me détendre, laisser arriver les choses et profiter des instants simples.

J’ai beaucoup appris en regardant les Thaïlandais évoluer : les voir assis sous un arbre regarder passer paisiblement le temps , héler un passant au passage , discuter avec un inconnu comme si ils le connaissaient depuis toujours , se balancer sous un hamac en discutant avec le voisin d’à coté , voir un enfant s’amuser avec un coquillage ou un caillou.…etc. etc. etc.…; par leurs petits faits et gestes du quotidien , ils m’ont fait découvrir une autre notion du temps ; et les voir prendre plaisir à être tous ensemble , en famille , entre amis pour partager des choses simples , en bonne occidentale à la vison du bonheur consumériste , ca m’a remis les pendules à l’heure…

My Zen Yoga with Cindy

En les observant, j’ai aussi pris conscience que certains de nos codes occidentaux, tels que la gestuelle pour dire oui par exemple (lever et baisser la tête de haut en bas) ou tout autre gestuelle qui pourrait nous paraitre tout à fait quelconque , n’est absolument pas comprise ni interprétée de la même manière par les Thaïs… L’incompréhension peut être parfois absolument totale… Et, alors on ne peut que rester totalement désemparés face à une telle incapacité à communiquer.

On se sent extraterrestre… Puis ON EST EXTRATERRESTRES…!! Aujourd’hui avec du recul , je vois bien que le comportement de l’occidental de base pressé ; pressé de courir de son bus à un autre , pressé de recevoir son plat , pressé d’avoir vu tel temple pour aller courir voir tel autre , ou affairé à comptabiliser le moindre bath , quitte à diviser le prix d’une pauvre salade en quatre car chacun des « 4 amis » en a pris un bouchée , et ensuite aller même jusque à essayer de négocier l’addition pour économiser un quart d’euro supplémentaire , alors que le salaire de ce « pauvre voyageur » est 15 fois plus élevé que celui du Thaïlandais ou du Birman qui le sert. Je me dis que vraiment je comprends l’incompréhension des Thaïs à notre égard, et OUI nous sommes des extraterrestres qui avons oublié toute notion des choses et des valeurs humaines, tellement nous sommes obnubilés par nos égos…

Et j’ai honte souvent… Honte des actions des touristes lambdas absolument pas respectueux…Honte d’être associée de par mon statut de Farang aux actions lamentables de ces stupides voyageurs…. Sinon, j’ai aussi appris à découvrir cette fierté Thaïlandaise, fière de ses origines, fière de son pays, fière de son roi et de sa culture, et j’ai appris à apprécier la douceur et tous les sourires, qui masquent gracieusement une détermination forte et une volonté hors pair.

Pour finir j’ai aussi appris à découvrir des notions d’accueil, et je sais aujourd’hui comment je devrais moi même accueillir des étrangers en visite dans mon pays : ne serait-ce-que par un gentil « Welcome to France !! » qui fait tellement chaud au cœur lorsque on le reçoit… Ce que j’aime ici aussi c’est le soutien des membres de la communauté lorsque quelqu’un à un problème ou un pépin, tout le monde s’engage immédiatement et naturellement de bon cœur pour résoudre le problème. J’aime les valeurs des Thaïlandais, et leur respect vis à vis des anciens.
videotrotte estelle blog

Le voyage t’a-t-il changé ? Si oui, comment ?

J’ai appris à me connaitre et certainement à plus me faire confiance. J’avais (et j’ai toujours un peu) une image assez négative de moi lorsque j’ai quitté la France. Je n’ai pas quitté la France directement sur un projet de développer une autre vie ailleurs… C’est aux travers de superbes rencontres et de rebondissement inattendus, que je me suis retrouvée aujourd’hui à travailler à Phuket. Je m’aperçois aujourd’hui que j’ai une faculté d’adaptation, qui fait qu’au final je ne m’en sors souvent pas si mal, et de plus en plus je m’entoure du genre de personnes que je souhaiterai devenir…

Je suis devenue plus mature dans mes choix, et chose importante celle pour laquelle j’étais à la base partie, j’ai retrouvé le goût pour mon travail grâce à ces paysages magnifiques, cette végétation incroyable, ces couleurs, cette lumière, ce beau peuple Thaïlandais qui dégage tellement de sérénité et de douceur ( etc. etc. etc. … liste interminable…) ; ce qui fait qu’aujourd’hui, je me lance dans la réalisation d’un blog de voyage videotrotter pour le pur plaisir de capturer et partager en images : vidéo et photo (la photo que je n’avais jamais pratiqué avant de venir…) de tous les endroits magiques que je traverse. Chose inimaginable avant, si l’on ne me proposait aucune rémunération pour sortir la caméra de son étui… Je me remets à l’écriture aussi (par le biais du blog !!! Moi qui n’avais plus touché un stylo depuis mes années fac ! ).

Et chose importante JE ME SUIS REMISE AU SPORT!!! (Je découvre le pole dance depuis plusieurs mois et je m’éclate > super école à Patong « pole dancing school Phuket » tenue par Jenny une super poleuse, et très bonne prof ! (je lui fais un peu de pub, car elle aussi fait partie d’une de mes belles rencontres de voyage ! ) N’hésitez pas à aller y faire un tour si vous passez par visiter Phuket

Puis je ne sais pas pourquoi mais j’ai aussi l’impression que le regard des autres a changé sur moi en France… Je m’en suis aperçu lors de mon dernier séjour…Certains qui ne m’auraient pas forcement adressé la parole avant, ou passablement ignorée, deviennent, je ne dirai pas plus fascinés, mais peut être plus curieux envers moi, et je me suis surprise à recevoir des messages de certaines personnes (inattendues!), ou de porter peut-être plus d’attention mon égard qu’avant…Pourtant je reste foncièrement la même personne, le voyage a juste développé certains aspects de ma personnalité… A moins que ce ne soit l’âge !!

BOAT PARTY WITH ON TOP PATONG

Que conseillerais-tu à ceux qui veulent tenter l’aventure ?

Partir, quitter sa zone de confort et se lancer dans une aventure, c’est essayer de planifier le moins possible. Je me suis aperçu de cela avec l’expérience, tous mes plans initiaux ne se sont jamais déroulés comme prévu… Pourtant même si j’ai eu beau perdre un temps et une énergie folle à tourner et retourner les options dans ma tête, jamais les choses ne sont passées comme prévu… Au final je me retrouve au dernier endroit où j’aurai imaginé être et je suis heureuse d’être là car je viens récemment d’y faire une très belle rencontre professionnelle et humaine. Et je pense que rien que pour ca, mon voyage en valait la peine.

Il ne faut pas avoir peur de se lancer, et juste avoir confiance en la vie et en ses aléas…Savoir profiter et rebondir sur les occasions qui se présentent…En bonne vidéaste, je sais que les meilleures choses ne peuvent être reproduites… Il faut savoir capter l’instant tel qu’il arrive, et au moment où il arrive être au bon endroit et pas le laisser passer. Savoir être réceptif et toujours garder un œil ouvert aux choses qui nous entourent.

Enfin, il faut se faire confiance et je pense s’ouvrir aux autres, réussir à s’extraire de ces ondes d’angoisses dont la société française nous mitraille et nous oppresse en permanence au travers des médias ou du regard d’autrui… Se laisser couler. Puis certainement pas se remettre trop facilement dans une zone de confort ailleurs non plus. J’ai encore envie d’aventures, j’espère que mon chemin ne s’arrêtera pas ici à Phuket!! Je me donne quelques mois de plus ici, puis qui sait…Où ?? Avec qui?? Comment??… Ca ne me fait pas peur, au contraire c’est enthousiasmant, j aime cette notion d’inconnu, et le fait de devoir toujours repartir à zéro…Ce que je sais c’est que je serai toujours quelque-part avec ma caméra et mon ordi sous le bras. C’est la seule certitude que je puisse avoir aujourd’hui… Et ensuite, je fais confiance aux rencontres et à la vie… Sinon dernière conseil : LAISSEZ DES POURBOIRES !!!

As-tu des projets en cours ?

Actuellement, je suis sur un projet d’écriture documentaire, puis continuer à développer mon blog Videotrotter, puis voyager ; en profiter tant que je suis là, à Bangkok c’est une bonne plateforme pour rayonner facilement et à moindre prix dans l’ Asie du Sud Est… Sinon mon prochain challenge > ralentir la clope. Pas gagné, certainement mon plus gros challenge à ce jour…

 

Où retrouver Estelle ?

Blog VideotrotterLe blog : Videotrotter

Facebook : Videotrotter Asie

Vimeo :  Videotrotter

The following two tabs change content below.
Voyageuse, entrepreneure et professeur de yoga, Cindy parcourt le monde avec son blog et son tapis de yoga sous le bras. Retrouvez ses conseils de yogi sur My Zen Yoga

Une réponse à Sur la route avec Estelle Videotrotter

  1. Tu devrais reprendre la plume plus souvent tatie Tellou, tu n as pas perdu la main… Chapeau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge